OLIVIER VANDERSLEYEN Olivier VANDERSLEYEN est professeur à l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels (ENSAV) de La Cambre, à Bruxelles, depuis 1979. Membre de la presse belge et européenne, il a couvert en tant que caméraman pour les grandes chaînes de télévision des événements tels que la chute du Mur, la guerre en ex-Yougoslavie et le conflit en Irlande du Nord. Diplômé de l’Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion (INSAS) à Bruxelles, il a commencé sa carrière en France, à FR3, ainsi qu’à France Inter, France Culture et Sud Radio. Avant son film-enquête sur les Plaies d’Egypte et l’Exode, il a réalisé trois documentaires sur le patrimoine industriel et son histoire. Il dirige et produit des films sur la patrimoine industriel et archéologique. La narration est basée sur des faits prouvés et des documents qui les attestent. Les images reflètent toujours la réalité. Les sources sont toujours comparées et vérifiées. Les experts s'expriment dans leur propre langue et s'expriment librement.
Contactez Moi

 

Documentaire ?
Le Documentaire ne peut être Fiction. Le Documentaire est l'Expression de la Realité!  Dire faux n'est mentir que par l'intention de tromper, et l'intention même de tromper loin d'être toujours jointe avec celle de nuire a quelquefois un but tout contraire. Mais pour rendre un mensonge innocent il ne suffit pas que l'intention de nuire ne soit pas expresse, il faut de plus la certitude que l'erreur dans laquelle on jette ceux à qui l'on parle ne peut nuire à eux ni à personne en quelque façon que ce soit. Il est rare et difficile qu'on puisse avoir cette certitude ; aussi est-il difficile et rare qu'un mensonge soit parfaitement innocent. Mentir pour son avantage à soi-même est imposture, mentir pour l'avantage d'autrui est fraude, mentir pour nuire est calomnie ; c'est la pire espèce de mensonge. Mentir sans profit ni préjudice de soi ni d'autrui n'est pas mentir : ce n'est pas mensonge, c'est fiction.. Les Rêveries du promeneur solitaire JJ ROUSSEAU
Olivier VANDERSLEYEN est professeur à l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels (ENSAV) de La Cambre, à Bruxelles, depuis 1979. Membre de la presse belge et européenne, il a couvert en tant que caméraman pour les grandes chaînes de télévision des événements tels que la chute du Mur, la guerre en ex-Yougoslavie et le conflit en Irlande du Nord. Diplômé de l’Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion (INSAS) à Bruxelles, il a commencé sa carrière en France, à FR3, ainsi qu’à France Inter, France Culture et Sud Radio. Avant son film-enquête sur les Plaies d’Egypte et l’Exode, il a réalisé trois documentaires sur le patrimoine industriel et son histoire. Il dirige et produit des films sur la patrimoine industriel et archéologique. La narration est basée sur des faits prouvés et des documents qui les attestent. Les images reflètent toujours la réalité. Les sources sont toujours comparées et vérifiées. Les experts s'expriment dans leur propre langue et s'expriment librement. Documentaire ? Le Documentaire ne peut être Fiction. Le Documentaire est l'Expression de la Realité!
 Dire faux n'est mentir que par l'intention de tromper, et l'intention même de tromper loin d'être toujours jointe avec celle de nuire a quelquefois un but tout contraire. Mais pour rendre un mensonge innocent il ne suffit pas que l'intention de nuire ne soit pas expresse, il faut de plus la certitude que l'erreur dans laquelle on jette ceux à qui l'on parle ne peut nuire à eux ni à personne en quelque façon que ce soit. Il est rare et difficile qu'on puisse avoir cette certitude ; aussi est-il difficile et rare qu'un mensonge soit parfaitement innocent. Mentir pour son avantage à soi-même est imposture, mentir pour l'avantage d'autrui est fraude, mentir pour nuire est calomnie ; c'est la pire espèce de mensonge. Mentir sans profit ni préjudice de soi ni d'autrui n'est pas mentir : ce n'est pas mensonge, c'est fiction.. Les Rêveries du promeneur solitaire JJ ROUSSEAU